Qu'est‑ce que la méthode DMAIC ?

Découvrez la méthodologie DMAIC et exploitez vos données pour apporter de réelles améliorations dans votre entreprise.

Qu'est‑ce que la méthode DMAIC ?

La méthode DMAIC est une approche de résolution des problèmes axée sur les données qui permet de faire des ajustements et d'apporter des améliorations au niveau des produits, des conceptions et des processus métiers de manière incrémentielle. Elle a vu le jour dans les années 1980, dans le cadre de la méthodologie Six Sigma développée par Bill Smith, ingénieur Motorola. L'approche Six Sigma s'articule autour de l'amélioration continue des processus de fabrication à partir de données et de statistiques.

Quelles sont les différentes étapes du processus DMAIC ?

Cette méthode comporte cinq étapes : définir, mesurer, analyser, améliorer et contrôler. Celles‑ci sont cumulatives, c'est‑à‑dire qu'elles s'appuient sur les informations et les données des étapes précédentes, et ce sur de multiples itérations.

  • Définir : la phase de définition définit le problème et les éléments nécessaires à sa résolution. Cette étape consiste à énoncer clairement le problème, l'objectif final et le périmètre du projet de résolution. Il s'agit ici de comprendre le processus dans son ensemble et les éléments critiques pour sa qualité, également appelés les "CTQ". Pour identifier les éléments critiques à améliorer, on utilise un diagramme SIPOC (Suppliers, Inputs, Process, Outputs, Customers ou Fournisseurs, Entrées, Processus, Sorties, Clients). Habituellement, ces informations sont capturées dans un document de charte de projet, qui définit votre processus DMAIC.
  • Mesurer : une fois que vous avez compris le problème, vous devez établir une méthode pour observer les changements que vous y apportez. Bien entendu, le processus DMAIC étant axé sur les données, il est essentiel de disposer de données de qualité. L'objectif de la phase de mesure est donc d'établir les performances de votre processus actuel et de déterminer les données que vous allez analyser. À partir de là, vous pourrez utiliser un plan de collecte des données pour suivre vos performances quand vous apporterez des changements et à la fin du projet.
  • Analyser : vous devez maintenant disposer de données de référence sur lesquelles baser vos premières décisions concernant le processus. Naturellement, cette phase d'analyse constitue le moment idéal pour passer ces données en revue. À ce stade, votre équipe et vous allez utiliser vos données pour créer une carte du processus actuel afin d'en comprendre les problèmes. Si certains projets Six Sigma utilisent des outils plus complexes, les diagrammes de causes et effets et de Pareto sont des méthodes parfaitement adaptées et couramment utilisées pour effectuer l'analyse des causes profondes. Une fois celles‑ci identifiées, votre équipe entre en jeu. Faites‑la voter pour décider de l'orientation de votre processus DMAIC.
  • Améliorer : il est temps de commencer à apporter de réelles améliorations à votre processus. Pendant la phase d'amélioration, collaborez avec votre équipe pour trouver des solutions créatives pouvant être mises en œuvre et mesurées dans le cadre du processus DMAIC. À ce stade, des sessions de brainstorming et des réunions efficaces sont essentielles. Il suffit ensuite de tester, mettre à l'épreuve et implémenter les solutions trouvées. Les cycles PDCA (Plan‑Do‑Check‑Act ou Planifier‑Développer‑Contrôler‑Agir) sont souvent utilisés pour cela, avec l'analyse des modes de défaillance et de leurs effets (FMEA), afin d'anticiper les problèmes éventuels. Ces informations doivent être consignées dans un plan de mise en œuvre détaillé, que vous pourrez ensuite utiliser pour vous guider dans l'application des solutions dans vos processus.
  • Contrôler : la dernière étape de la méthodologie DMAIC sert à vérifier et à pérenniser la réussite de vos solutions. Durant cette phase, votre équipe doit créer un plan de suivi et de contrôle de l'impact des changements mis en œuvre pour les réévaluer en continu. Dans le même temps, vous devez créer un plan à adopter en cas de baisse des performances et d'apparition d'un nouveau problème. Pouvoir retracer la mise en œuvre des améliorations et les solutions choisies peut tout changer. Dans ces moments‑là, il est vital de disposer d'une documentation et d'un dispositif de contrôle de version adéquats sur le processus d'amélioration.

Si vous connaissez déjà un peu la méthode DMAIC, vous avez peut‑être entendu parler d'une étape préalable : la phase de reconnaissance. Celle‑ci consiste à sélectionner en premier lieu le projet ou problème à traiter, car tous les projets ne requièrent pas nécessairement une approche aussi rigoureuse que le DMAIC.

Quels sont les avantages de la méthode DMAIC ?

Dans le secteur de l'industrie, l'attrait des méthodes Six Sigma et DMAIC tient dans l'adoption d'une approche de Lean Manufacturing. L'objectif est d'éliminer autant que possible le gaspillage, les défauts et la surproduction : le nom Six Sigma est en fait dérivé du modèle statistique utilisé. En statistiques, un écart‑type est également appelé "Sigma" ou σ. Les fabricants ont constaté que plus il y avait d'écarts‑types entre leurs niveaux de qualité moyens et acceptables, moins ils étaient susceptibles de dépasser ces limites. Ainsi, le Six Sigma (six écarts‑types) est devenu la norme par excellence pour définir les limites de production, réduire le nombre de défauts et améliorer les processus.

En termes statistiques réels, avoir un niveau de qualité Six Sigma signifie avoir 3,4 défauts par million d'opportunités dans vos processus. Dans certaines industries, telles que les secteurs pharmaceutiques ou aéronautiques, le niveau de qualité sigma peut être encore plus élevé dans la production en raison des conséquences que pourraient avoir certains défauts.

Cette approche statistique de l'amélioration des processus, ainsi que d'autres méthodologies telles que le Kaizen, a été essentielle pour stimuler l'amélioration de l'industrie manufacturière dans les années 1990 et 2000. Mais comment le DMAIC s'applique‑t‑il dans les autres secteurs aujourd'hui ?

Le principal avantage du DMAIC est qu'il s'agit d'une approche incroyablement rigoureuse de la résolution de problèmes. Tester de nouveaux processus ou changements dans les workflows n'apporte pas souvent de réponse définitive, quelle que soit votre activité. Mais le DMAIC vous place en meilleure position pour mesurer les progrès, car il s'agit d'une approche axée sur les données, avec des objectifs et des étapes conçus pour évaluer objectivement l'impact des changements apportés au processus. Qu'il s'agisse d'identifier les causes réelles de vos problèmes ou le véritable impact de vos tests, la méthode DMAIC vous fournit les données nécessaires.

Cette méthodologie fournit un cadre standardisé et structuré aux changements que vous apportez, et avec son approche claire en cinq étapes, tout le monde est tenu au courant à chaque phase du processus. Vous pouvez ainsi produire une documentation résumant toutes les décisions et les progrès réalisés, et passer d'une étape à l'autre de manière fluide. Et avec un processus clairement défini, vous pouvez guider les équipes quant à leurs objectifs actuels et à l'orientation de leur travail.

L'un des principaux avantages du DMAIC est qu'il s'agit d'un processus hautement reproductible pouvant se répéter en continu. Pendant la phase de contrôle, les propriétaires du processus doivent continuent à surveiller les effets des améliorations. Avec un plan de contrôle des données déjà en place, les données du nouveau processus constituent naturellement la référence de la nouvelle phase de mesure. Votre plan d'intervention pourrait également s'inscrire dans un nouveau processus DMAIC en cas d'inefficacité des améliorations initiales. Ainsi, la méthodologie DMAIC permet d'identifier les problèmes ou l'impact sur les performances en continu, en ciblant immédiatement ces difficultés.

De ce fait, le DMAIC fournit une approche structurée pouvant aider votre entreprise à naviguer dans les améliorations répétées et incrémentielles des processus métiers. Peu importe votre secteur ou la taille de votre équipe ou de votre entreprise, il s'agit d'une méthode éprouvée pour améliorer les performances en continu.

Quand utiliser le DMAIC ?

Comme indiqué précédemment, il arrive qu'une phase de reconnaissance préalable soit ajoutée. Elle sert à déterminer si le recours au DMAIC est adapté au problème rencontré. En effet, le DMAIC est un processus qui exige un degré élevé d'alignement et d'effort, et qui demande du temps. Une organisation doit mettre en œuvre et pratiquer le DMAIC pour voir comment l'adapter à ses équipes, son secteur d'activité et sa culture d'entreprise. Parallèlement, les entreprises doivent s'interroger sur la meilleure affectation de leurs ressources : quel processus ou quelle équipe bénéficierait le plus du DMAIC ?

Il ne s'agit pas nécessairement de l'option à privilégier pour tout problème. Si un problème peut être identifié dans un processus et qu'une solution simple appuyée par des données convaincantes est disponible, alors un processus DMAIC complet n'est pas forcément de mise.

Toutefois, lorsque le problème est complexe ou qu'il est associé à un risque élevé, quand la baisse des performances n'est pas envisageable par exemple, l'approche DMAIC est préférable. Même si le coût des ressources est plus élevé, le DMAIC permet de s'assurer que la procédure est suivie et qu'aucune étape cruciale n'est négligée, ce qui augmente les chances de réussite de la mise en œuvre.

Améliorer les processus avec le DMAIC

Lancer un projet DMAIC pour la première fois peut sembler décourageant, surtout si votre entreprise doit résoudre des problèmes importants. Ce qu'il faut comprendre avec le DMAIC, c'est qu'il ne s'agit pas d'une approche prête à l'emploi. Il s'agit plutôt d'un processus de découverte qui vous permet de trouver les bonnes pratiques adaptées à vos équipes et à votre entreprise par le biais d'itérations et d'améliorations incrémentielles. Bien que tous vos problèmes ne nécessitent pas de recourir au DMAIC, son introduction peut entraîner de réels changements et améliorer véritablement vos processus, ce qui, en fin de compte, peut conduire à une réussite tangible pour votre entreprise.