Le flow, ou l'art de rester concentré

Découvrez comment aider votre équipe à fonctionner de manière optimale.

Comment atteindre le flow

Le flow est un état mental qui se caractérise par un sentiment de concentration intense et d'immersion totale dans une activité, ce qui rend le processus satisfaisant et agréable. Il vous arrive peut-être parfois de ressentir quelque chose de similaire, lorsque le temps passe vite et que vous et votre équipe parvenez à fonctionner de manière optimale. Cependant, le flow n'est pas seulement un état spontané qui survient sans que l'on sache trop comment. En théorie, il est possible de l'atteindre délibérément, en recréant un environnement approprié. C'est une notion très utile pour la gestion du temps, la gestion de projets, l'esprit d'équipe et à peu près tout ce que vous voulez accomplir dans la vie !

Théorie du flow : un bref historique

Le terme “flow” a été inventé par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi en 1975 après avoir observé que des artistes étaient capables de se perdre dans leur travail au point d'ignorer, ou simplement de ne pas être affectés par le besoin de manger, de boire ou de dormir.

Lors d'une récente conférence TED, M. Csikszentmihalyi a même suggéré que l'état de flow “optimise le ressenti” vis-à-vis de la tâche à accomplir, quelle qu'elle soit, et la rend ainsi plus satisfaisante. En psychologie positive, il est considéré comme un état d'esprit extrêmement bénéfique pour l'être humain.

Qu'est-ce que l'état de flow ?

Alors, que signifie vraiment atteindre “l'état de flow” ? Pour M. Csikszentmihalyi, les éléments suivants sont des signes révélateurs d'un état de flow, indépendamment de la culture, de l'éducation, du lieu, etc. :

  • Une concentration intense
  • Un mélange d'action et de prise de conscience
  • Une perte de la conscience de soi
  • Une impression que l'implication dans une tâche ne demande pas d'effort
  • Un fort sentiment de contrôle sur la tâche à accomplir
  • Une notion du temps déformée/une perte de la notion de temps
  • Une impression que la tâche est une récompense en soi, même avant d'être terminée

Pour d'autres psychologues, un fort sentiment de succès potentiel et des résultats immédiats - dans le cas d'un peintre, les progrès évidents qui accompagnent chaque coup de pinceau, par exemple - sont des facteurs essentiels.

Dans quel contexte peut-on atteindre le flow ?

Les premières études sur le flow portaient essentiellement sur les artistes, mais il est possible d'atteindre l'état de flow dans de nombreuses activités, y compris le sport, le travail, ou même simplement en allant courir le soir. Le tout est de parvenir à réunir les éléments suivants :

  • Des objectifs clairs
  • Un défi surmontable
  • Une activité qui est agréable/gratifiante dans sa réalisation, également connue sous le nom de tâche autotélique

En théorie, pour atteindre l'état de flow dans sa forme la plus pure, c'est-à-dire à un degré proche de ce que ressent un peintre quand il est absorbé par sa toile, il faudrait également remplir ces deux conditions :

  • Être passionné par la tâche en cours, ou y avoir déjà pris du plaisir
  • Avoir le sentiment de pouvoir accomplir quelque chose ou monter en compétences en réalisant cette tâche

Peut-on atteindre le flow au travail ?

Même quand on adore son travail, on n'est pas forcément passionné par tout ce qu'on y fait. Cela ne veut pas dire qu'il est impossible d'atteindre l'état de flow dans un environnement professionnel. Pour M. Csikszentmihalyi, le flow est lié à la motivation, ainsi qu'au sentiment de bonheur général. Transposé au milieu du travail, cela signifie que des éléments comme la culture d'entreprise, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ainsi que l'environnement de travail (que ce soit dans un bureau ou à la maison) jouent un rôle dans le maintien d'un état d'esprit favorable au flow.

Le flow ne peut pas être atteint si la tâche est insignifiante. Si les peintres peuvent être si absorbés par leur travail, c'est essentiellement parce qu'ils ressentent un fort sentiment de responsabilité, de fierté et de réussite, y compris vis-à-vis de la tâche elle-même. C'est ce que vous et votre équipe devez viser lorsque vous vous attelez à vos tâches et projets communs.

Aidez votre équipe à atteindre le flow

Idéalement, vous devriez arriver au travail en ayant envie de faire de votre mieux, même si toutes les tâches à effectuer ne sont pas passionnantes. C'est le signe que vous avez fait le bon choix de carrière, ou à défaut qu'il est temps de vous réorienter. Une équipe motivée et dotée d'un esprit collaboratif peut atteindre le flow, ou un état approchant, en suivant ces conseils :

Éliminez les distractions

L'état de flow n'arrive pas instantanément. Il faut du temps pour s'installer dans une tâche, puis encore un peu de temps pour vraiment atteindre un état de fonctionnement optimal. Par conséquent, assurez-vous que rien ne vienne vous distraire. Vous pouvez même prévoir du temps exprès pour vous préparer et utiliser une technique de gestion du temps comme Pomodoro, ce qui vous aidera à vous concentrer sur la tâche à accomplir. Il est également conseillé de ranger votre téléphone, de couper les notifications et de vous débarrasser de tout ce qui pourrait vous distraire inutilement.

Videz votre esprit

Même si vous et votre équipe choisissez une pièce neutre pour travailler, les distractions sont omniprésentes. Les pensées flottantes, le stress permanent et tous les petits soucis du quotidien peuvent facilement gâcher vos chances d'atteindre le flow. Pour y remédier, vous pouvez essayer diverses techniques : la pleine conscience par exemple, pour vous aider à être en accord avec vous-même, ou encore des exercices de méditation quotidiens pour calmer votre esprit, éliminer les pensées parasites et vous pousser à atteindre vos objectifs.

Respectez le rythme de vos collaborateurs

Chacun travaille différemment : certains sont au meilleur de leur forme dès le matin, d'autres, après le déjeuner. Pour que votre équipe fonctionne de manière optimale, vous n'avez pas besoin de tous atteindre le flow en même temps. Le flow est une expérience personnelle. C'est à vous de vous motiver. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez réaliser sur un ordre de votre manager. Il est donc essentiel d'avoir des attentes réalistes. Vous devez également être conscient des heures où les membres de votre équipe atteignent le flow pour ne pas les distraire avec un tête-à-tête à l'improviste à 15h, alors que vous savez que c'est le moment où ils sont le plus susceptibles d'atteindre leur état de fonctionnement optimal.

Lancez-vous des défis

Il y a une raison psychologique valide au fait que des gens peuvent perdre des journées entières de leur vie à essayer de gagner dans un jeu vidéo, simplement pour le sentiment d'extase et d'accomplissement que cela leur procure une fois leur objectif atteint. Si les jeux vidéo peuvent sembler aux antipodes du travail professionnel, on y retrouve la plupart des critères de motivation nécessaires pour atteindre le flow : un environnement immersif, des défis constants (que l'on sait surmontables), et le sentiment de s'améliorer sans cesse et d'acquérir de nouvelles compétences. En fait, il existe même un jeu vidéo consacré au concept de flow de M. Csikszentmihalyi. Pour résumer, ne vous attendez pas à ce que votre équipe atteigne le flow en remplissant une feuille Excel. Vous devez présenter vos tâches de manière claire, bien pensée et attrayante, et les attribuer en fonction des points forts de chaque membre de l'équipe. Rappelez-vous : le plus grand ennemi du flow est l'ennui.

Aidez votre équipe à se concentrer

À l'instar des jeux vidéo, conçus pour être attrayants, le fait d'avoir les bons outils peut vous aider, vous et votre équipe, à vous concentrer, en vous évitant d'avoir à changer de contexte trop souvent et en restant impliqués dans ce que vous faites. Ainsi, un espace de travail intelligent vous permettra de travailler et de collaborer à votre façon, de contrôler vos tâches et de vous exprimer librement. Avec Dropbox Paper par exemple, vous pouvez créer des galeries vidéo, des calendriers de projets ou des listes de tâches à partir d'un modèle polyvalent. Vos collaborateurs auront ainsi tous les outils à leur disposition au même endroit, et vous pourrez travailler ensemble de la manière qui vous convient le mieux, ce qui vous rapprochera de l'état de flow.

Flow ne rime pas avec fastidieux

Le flow, c'est quand vous ne remarquez même pas le temps qui passe, quand vous êtes motivé par la tâche elle-même et votre travail, quand vous persévérez, parce que vous êtes tellement pris dans ce que vous faites. Ne le confondez pas avec le fait de rester assis à un bureau par nécessité pendant des heures et des heures pour terminer une tâche fastidieuse.

Si votre esprit vagabonde ou que vous ne retirez rien de positif ni d'épanouissant dans ce que vous faites, ce n'est pas du flow. Rassurez-vous cependant, le flow ne nécessite pas de compétences particulières. C'est un état d'esprit que l'on atteint naturellement et que l'on peut cultiver. Si quelque chose vous empêche d'atteindre le flow, repensez votre tâche, votre approche ou votre environnement, et essayez à nouveau.