Qu'est-ce que le SSD ?

Découvrez le fonctionnement des stockages SSD et pourquoi ils sont en train de détrôner les disques durs traditionnels.

Comprendre les stockages SSD

Vous avez peut-être déjà entendu parler du stockage “SSD” sans vraiment savoir ce que c'est. Nos modes de vie s'appuyant de plus en plus sur les téléphones et les ordinateurs, il est bon d'en savoir plus sur le matériel qui les compose. Les stockages SSD sont de nos jours un composant important de chaque smartphone et de nombreux ordinateurs portables et PC récents. Ils sont rapidement en train de détrôner les disques durs en matière de stockage principal.

Que vous construisiez ou mettiez à niveau votre propre PC ou que vous cherchiez simplement la meilleure solution de stockage de données pour votre ordinateur portable, il est important de comprendre la différence entre le stockage SSD et le disque dur, ainsi que les alternatives que les deux systèmes offrent.

Que veut dire SSD ?

SSD est l'abréviation de “Solid-State Drive”. Ce type de disque est une alternative récente aux disques durs traditionnels, qui sont sur le marché depuis les années 1950.

Qu'est-ce qu'un stockage SSD ?

Il s'agit d'un dispositif de stockage numérique qui a fait son apparition pour la première fois auprès des consommateurs dans les années 1990. Il est intégré aux ordinateurs, téléphones et tablettes.

À quoi sert le stockage SSD ?

Chaque ordinateur dispose d'un disque dur qui permet de stocker des données à long terme. Les fichiers que vous créez ou téléchargez sur votre ordinateur sont enregistrés sur son disque dur. Ce type de technologie de stockage est connu sous le nom de stockage secondaire, par opposition à la mémoire vive (RAM) d'un ordinateur, qui est son stockage principal.

Le stockage SSD est un type de stockage secondaire. Il sert donc à stocker des données personnelles comme des photos, des vidéos, de la musique et des documents. Sur un ordinateur, le stockage SSD permet également de stocker le code du système d'exploitation, les frameworks et les pilotes, qui permettent au système de démarrer et de fonctionner.

Sur un stockage SSD, vous pouvez stocker les mêmes données que sur un disque dur. Ce qui change, c'est la manière dont les données sont stockées.

De nos jours, les stockages SSD sont désormais intégrés à de nombreux ordinateurs portables haut de gamme, notamment tous les ordinateurs portables Apple, et ils sont également en train de devenir la norme sur les PC. Certains types de stockage SSD sont aussi utilisés sur les smartphones et tablettes, même s'ils diffèrent légèrement de ceux utilisés sur un ordinateur.

Stockage SSD et disque dur

S'ils ont la même utilité, les disques durs et les stockages SSD fonctionnent très différemment. Pour le dire simplement, les disques durs sont mécaniques et leur fonctionnement s'appuie sur des champs magnétiques, tandis que les stockages SDD sont électriques et leur fonctionnement repose sur des courants électriques.

Comment fonctionnent les disques durs ?

Le disque dur traditionnel existe depuis 1956, et bien qu'il ait énormément évolué depuis ses débuts, la technologie centrale reste la même.

Un disque dur se compose d'une pile de disques métalliques nommés plateaux, qui tournent à grande vitesse. Chaque disque en rotation contient des billions de minuscules fragments pouvant être magnétisés pour représenter des bits. Un bras de commande doté d'une tête de lecture/écriture est capable de numériser les plateaux en rotation et de magnétiser les fragments afin d'écrire des informations sur le disque dur, ou de détecter la charge magnétique pour lire le disque dur.

La charge magnétique d'un fragment sur un plateau détermine s'il représente la valeur 0 ou 1 en code binaire. Plus la vitesse de rotation d'un plateau est élevée, plus l'ordinateur peut lire et écrire rapidement des données sur votre disque dur. Plus votre disque dur contient de données, plus l'accès aux informations prendra du temps.

En raison du grand nombre de pièces mobiles qu'ils comportent, les disques durs sont beaucoup plus fragiles. Ils peuvent facilement être endommagés s'ils sont malmenés, et les ordinateurs portables sont tout particulièrement exposés à ces risques.

De plus, comme la tête de lecture/écriture doit localiser le fragment approprié sur un plateau pour que l'ordinateur puisse lire ou écrire des données, les disques durs tendent à être beaucoup plus lents que les stockages SSD, qui ne s'appuient sur aucune pièce mobile. Les disques durs sont par ailleurs plus lourds et consomment plus d'énergie que les stockages SSD.

Comment fonctionnent les stockages SSD ?

Les disques durs étaient une solution révolutionnaire à une époque où la technologique numérique était encore balbutiante. Mais la technologie a évolué, des méthodes plus récentes et plus efficaces ont vu le jour et les stockages SSD en sont un parfait exemple.

Les stockages SSD s'appuient sur la technologie NAND, qui est un type de mémoire flash. La mémoire flash NAND est une mémoire non volatile, ce qui signifie qu'elle n'a pas besoin d'être continuellement sous tension pour stocker et conserver des données.

Loin des disques et des aimants, un stockage SSD est couvert de billions de cellules de mémoire flash interconnectées qui peuvent stocker des données. Ces cellules flash abritent des transistors qui peuvent être activés ou désactivés. Comme la charge magnétique d'un fragment pour les disques durs, la charge électrique d'un transistor sur les stockages SSD est utilisée pour représenter les valeurs 1 et 0 en binaire. Représentez-vous les puces de mémoire flash comme de grandes grilles d'interrupteurs. Le fait qu'un interrupteur soit allumé ou éteint détermine s'il représente un 1 ou un 0, qu'un ordinateur pourra alors comprendre et traduire en ce que nous voyons à l'écran.

L'interface d'un stockage SSD est purement électronique, mais il peut toujours stocker des données lorsqu'il n'est pas sous tension. Un semi-conducteur à base d'oxyde de métal permet de fournir la charge supplémentaire nécessaire à la conservation des données après une coupure de l'alimentation. Ce semi-conducteur est appelé transistor à grille flottante (FGT).

Étant donné la vitesse de circulation de l'électricité, le stockage SSD n'a pas besoin d'attendre ou de rechercher des données comme doivent le faire les têtes de lecture/écriture d'un disque dur : un stockage SSD peut accéder aux données instantanément. En l'absence des pièces mobiles, les stockages SSD sont capables de fonctionner plus rapidement et à température plus basse que les disques durs traditionnels.

Leur résistance est particulièrement intéressante pour les ordinateurs portables, les tablettes et les téléphones, qui sont beaucoup plus susceptibles de subir des chocs qu'un PC.

Inconvénients de l'utilisation d'un stockage SSD

Du point de vue des capacités, les stockages SSD n'atteignent pas encore les niveaux des disques durs, du moins pas dans la même gamme de prix. La capacité maximale d'un disque dur est de 20 To. Même si vous parvenez à trouver des stockages SSD d'une capacité supérieure à celle-ci, leur coût de fabrication est beaucoup plus élevé, tout comme leur prix d'achat. Le prix des stockages SSD commence à monter en flèche dès que les capacités dépassent 4 To.

La longévité des stockages SSD varie souvent en fonction du volume de données qui y sont stockées. La capacité réduite des stockages SSD peut contraindre les utilisateurs à supprimer fréquemment d'anciens fichiers pour faire de la place aux nouveaux. Mais cela ne fait qu'augmenter le nombre total de téraoctets écrits et accélérera l'usure du disque.

Pour lutter contre ce phénomène, les utilisateurs sont incités à ne pas stocker de contenus multimédias sur le stockage SSD. Ils risquent en effet d'occuper beaucoup d'espace pour un gain en termes de vitesse peu manifeste. Les stockages SSD prennent tout leur sens lorsqu'ils sont utilisés pour stocker des systèmes d'exploitation, des jeux et des programmes, car la vitesse de démarrage est réduite et les programmes peuvent s'ouvrir beaucoup plus rapidement.

Il en résulte qu'une solution de stockage cloud comme Dropbox est le partenaire idéal d'un stockage SSD. Dropbox est capable de stocker les fichiers multimédias qui, autrement, ne tiendraient pas sur votre disque et qui, s'ils tenaient, réduiraient sa durée de vie. En l'exonérant de cette tâche, vous pourrez tirer le meilleur parti de votre stockage SSD.

Dois-je utiliser un stockage SSD ?

L'utilisation d'un stockage SSD au lieu d'un disque dur, ou en parallèle, présente des avantages évidents pour la plupart des utilisateurs. Cela fait d'ailleurs partie des améliorations les plus remarquables que vous pouvez apporter à votre ordinateur.

Les stockages SSD sont particulièrement intéressants pour les joueurs en raison de leur temps de chargement plus rapide et parce qu'ils consomment moins d'énergie, ce qui signifie moins de surchauffe, ce qui est un gros avantage pour l'exécution des jeux. Tout joueur passionné qui cherche à construire son propre PC aurait un énorme avantage à opter pour un stockage SSD.

Même si vous n'êtes pas joueur, la mise à niveau du disque dur d'un PC plus ancien vers un stockage SSD vous permettrait probablement d'optimiser significativement ses performances. Malheureusement, si vous comptez sur votre ordinateur pour stocker des photos, documents et vidéos, l'enregistrement de contenus multimédias sur votre stockage SSD risque de freiner ses performances à long terme. Les stockages SSD ralentissent en effet à mesure qu'ils se remplissent. Pour profiter du meilleur des deux mondes, pensez à stocker vos fichiers multimédias dans Dropbox et laissez votre stockage SSD se concentrer sur sa spécialité.